horizon(s) 1km – qu’est ce qu’une frontière ?

horizon(s) 1km – printemps 2020

Depuis quelques semaines, notre univers physique s’arrête au premier kilomètre, notre nouvelle frontière. Au-delà s’étend un nouvel horizon, hier notre territoire, aujourd’hui l’« étranger ». Évidemment si cette frontière n’est que provisoire, n’interroge-t-elle pas la nature même d’une frontière, sa justification, sa matérialité, son humanité ? Autant de questions qui participent à notre humanité, à notre citoyenneté.

Toutes les photos des mes différents projets sont disponibles à l'achat dans des cadres artisanaux, sur Dibond ou en tirages simple. Toutes les œuvres sont signées et numérotées.

Le 13 mars anticipant le confinement, j’ai renoncé à un voyage vers Montréal. Je me suis senti une première fois prisonnier de cette (soft) interdiction de franchir la frontière. Puis quelques jours plus tard, notre périmètre d’évolution se réduisait inflexiblement à un rayon d’un kilomètre. Deux fois, on dressait des frontières limitant mes mouvements.

Évidemment, ce questionnement est celui d’un privilégié, que l’on contraint juste une fois dans sa vie de liberté. Mais pourquoi ne pas en profiter pour s’interroger sur ce que cela veut dire de fixer des frontières et d’imaginer ce que cela veut dire pour ceux/ce qui sont/est au-delà de nos frontières habituelles ?

Dans le respect de ma pratique de photographe street artist, j’ai souhaité occuper les murs autour de moi avec un procédé nouveau pour moi, passant du ciment au papier, plus facilement accessible, recollant toujours mes photos sur leur lieu de prise de vue.