#lapireexcuse

Un projet de street art pour placer la thématique de la métamorphose écologique défendue par Sorry Children au coeur de la place publique.
Au sens propre comme au sens figuré.

les participants

Notre ambition est de réunir des personnes de tous bords politiques, de toutes confessions, artistes, militants qui peuvent interpeler un maximum de citoyens.

Parce que le message compte plus que le messager !

Les 5 piliers du projet

  • Alerter les citoyens sur l'urgence environnementale et sociétale
  • Inviter à l'introspection et transformer nos excuses en actions
  • Se focaliser sur l'important et l'urgent
  • Occuper les espaces publics : réel, digital et conversationnel avec une forme artistique originale et accessible
  • Permettre à chacun de s'exprimer en partageant ses excuses et actions

Valérie Masson-Delmotte avait bien essayé des tours de magie

Pablo Servigne n'en avait vraiment rien à foutre !

Passer de #lapireexcuse à #lameilleureaction et changer nos paradigmes

Les participants

Chercher
« 1 of 4 »

Le projet en détail

L’ambition du projet « #lapireexcuse » est d'alerter et d'inciter à l'action environnementale et sociétale par une prise de parole artistique et testimoniale.

Des personnalités emblématiques sont photographiées avec une pancarte sur laquelle figure la pire excuse qu'ils pourraient donner à leurs enfants face aux bouleversements qui s'annoncent.

L'espace digital et la place publique se retrouvent ainsi occupés pour que chacun puisse être interpelé sur sa responsabilité individuelle et collective.

Cette photo sera collée sur le lieu de la prise de vue, à la façon de Josef Helie (voir quelques collages) et relayée sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) accompagnée de #lameilleureaction correspondante, c’est-à-dire l'action prioritaire pour ne pas avoir à utiliser cette excuse.
Nous proposerons également aux citoyens de partager sur le site Sorry Children et les réseaux sociaux quelles sont pour eux #lapireexcuse et #lameilleureaction.

Sorry Children invite à l'introspection et propose un générateur d'excuses sérieuses comme ironiques, profondes ou futiles. C'est aussi et surtout un site qui explique les enjeux actuels et la perspective d'un effondrement systémique global tout en proposant des centaines d'actions, du geste le plus simple à l'engagement le plus radical.

Ce projet est né de la rencontre avec le street artist bordelais Josef Helie. Ses installations photographiques réconcilient le temps et l'espace avec poésie, en rendant au lieu les instants saisis. Josef parcourt le monde pour coller ses photos  sur les murs des villes : Paris, New York, Montréal, Barcelone, Bordeaux, Toulouse…

Le planning

Dates de shooting des prochains participants :

  • Paris : novembre
  • Bordeaux : novembre
  • Ailleurs : nous contacter

Modes d'actions de la campagne

Réseaux sociaux : chacun est invité à changer sa photo de profil ou poster sa photo sur ses réseaux sociaux (Facebook, twitter, instagram, etc..) Nous pouvons vous accompagner dans la personnalisation de votre texte.

Collage dans les rues des photos par Josef Helie.

Projets en cours ou réalisés :

  • Exposition et stand photo au World Impact Summit à Bordeaux du 23 au 26 mai
  • Exposition et stand photo au festival Cabaret Vert à Charleville-Mézière du 22 au 25 août
  • Pétition à l'intention du premier ministre Edouard Philippe lui demandant sa pire excuse : septembre
  • Livre : les 100 pires excuses à donner à nos enfants (et 100 actions pour ne pas avoir à s'excuser) : 2020
  • Organisation d'une pièce de théâtre de rue : Le Tribunal des enfants : 2020

 

Nous aider à diffuser le projet

Vous êtes les premiers participants, voici comment vous pouvez contribuer à faire grossir cette campagne :

  • proposer à des personnalités que vous connaissez d'y participer avant ou après le lancement,
  • contacter les journalistes pour avoir un relais média et assurer, avec ou sans nous, la prise de parole sur cette campagne.

L'Effondrement ?

Les instigateurs

Sorry Children est un générateur d’excuses pour les parents, à donner à leurs enfants s’ils n’ont rien fait (ou peu) pour leur laisser une planète viable. C’est aussi et surtout un site ironique qui explique les enjeux actuels et à venir et propose des centaines d’actions, de la prise d’information indépendante à la désobéissance civile.

Le projet Sorry Children est à l'initiative de Gregory Poinsenet et Pierre Charrier, également cofondateurs de la société MoOt Points dont le but est d’accélérer la prise de conscience et la mise en mouvement à hauteur des enjeux, pour les particuliers, entreprises et institutions, notamment grâce aux conférences expérientielles ELECTROCHOC.

Article MrMondialisation
Article Rue89
Article L'info durable

Josef Helie distille discrètement ses enchantements, saupoudre généreusement un trajet quotidien d’une dose de poésie libre d’accès, plaisirs furtifs qu’il veut reproduire loin des écrans superficiellement tactiles et des white cubes dédiés, pour inviter un public indéterminé et hasardeux à regarder le monde comme les plus belles photos qu’il reste à prendre et à partager, à constater que c’est avec de l’art que la vie devient plus intéressante que l’art.

Instagram